in

Les Restes d’une Civilisation avancée de 15.000 ans trouvés au Pérou

Les fouilles de Pyramides Antiques révèlent une civilisation extrêmement COMPLEXE, il y a 15.000 ans.

Les experts au Pérou ont découvert les restes d’une civilisation complexe et avancée qui a existé en Amérique du Sud, il y a environ 15.000 ans.

Une équipe d’experts a fait une découverte révolutionnaire dans le littoral du Pérou, abritant l’une des premières pyramides en Amérique du Sud : des milliers d’artefacts, y compris des paniers élaborés à la main, indiquent que les premiers humains dans cette région étaient beaucoup plus avancés qu’on ne le pensait à l’origine et ils avaient des rapports sociaux très complexes, rapporte l’université Atlantique de Floride.

Le co-auteur de l’étude James M. Adovasio dit que ses habitants ont une capacité remarquable à utiliser différents types de ressources alimentaires, ce qui les a amenés à devenir une société énorme et dominante il y a environ 15 000 ans.

Les archéologues de l’université de l’Atlantique de Floride (États-Unis) ont révélé des preuves concluantes confirmant qu’il y a environ 15 000 ans, une civilisation avancée et complexe existait au Pérou. Cette civilisation possédait une organisation sociale très structurée et pourrait être la plus ancienne jamais établie dans la région.

L’étude publiée dans la revue Science Advances repose sur la découverte de centaines de milliers d’artefacts trouvés entre 2007 et 2013 à Huaca Prieta, un site archéologique sur la côte péruvienne qui abrite l’une des pyramides les plus grandes et les plus anciennes d’Amérique du Sud : le Temple Mound of Huaca Prieta. La datation par radiocarbone indiquait la présence d’êtres humains dans une période « intermittente » entre 15 000 et 8 000 ans.

Gauche : fragment d’un tapis de 10 500 ans tissé à partir de tiges. Droite : les restes de panier récupérés du site Huaca Prieta qui ont été fabriqués à partir de matériaux divers, y compris un roseau local qui est encore utilisé aujourd’hui par les fabricants de panier modernes.

 

M. Adovasio dit que les artefacts récupérés (fournitures alimentaires, outils en pierre, paniers décoratifs et textiles) démontrent le «rythme de développement» et le niveau de «connaissance et de technologie» utilisés par les premiers habitants de la région qui leur ont permis d’exploiter les ressources maritimes et terrestres.

« Les monticules d’artefacts récupérés de Huaca Prieta comprennent des restes de nourriture, des outils en pierre et d’autres caractéristiques culturelles telles que les paniers ornés et les textiles, ce qui soulève vraiment des questions sur le rythme du développement des premiers humains dans cette région, leur niveau de connaissance et de la technologie. Ils exploitaient les ressources à la fois de la terre et de la mer », a déclaré James M. Adovasio, Ph.D., D.Sc., co-auteur de l’étude et archéologue mondialement acclamé à FAU’s Harbor Branch.

Des outils simples en pierre utilisés pour la coupe et le raclage ont été trouvés sur les sites. Les chercheurs estiment qu’ils ont entre 13 500 et 15 000 ans. Tome Dillehay

Par exemple, la variété des hameçons découverts par les experts démontre que cette ancienne civilisation a réussi à pêcher à différentes profondeurs et a donc développé des navires plus résistants aux eaux turbulentes. En outre, ils ont combiné l’exploitation maritime avec la production de cultures comme le chili, l’avocat et la courge, obtenant un «excellent excédent économique».

«Ces séquences d’événements que nous avons révélées démontrent que ces personnes ont une capacité remarquable à utiliser différents types de ressources alimentaires, ce qui a conduit à une taille de société plus large et à tout ce qui l’accompagne, comme l’émergence de la bureaucratie et une religion hautement organisée », a déclaré Adovasio.

«Pour fabriquer ces textiles et paniers complexes, il y a eu un processus de fabrication normalisé ou organisé », a déclaré Adovasio.

« Comme beaucoup d’objets ont été excavés, même les paniers reflètent un niveau de complexité qui signale une société plus sophistiquée ainsi que le désir et les moyens de montrer la stature sociale. Ensemble, toutes ces choses nous disent que ces premiers humains étaient engagés dans des relations sociales très compliquées les uns avec les autres. »

Traduction: AnguilleSousRoche SOURCE: Ancient-Code

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *