La NASA se lance à l’assaut des Trous Noirs

La NASA lancera à l’horizon 2020 trois nouveaux télescopes pour étudier et tenter de comprendre la physique des trous noirs et d’autres éléments spatiaux comme les pulsars et les quasars....

La NASA lancera à l’horizon 2020 trois nouveaux télescopes pour étudier et tenter de comprendre la physique des trous noirs et d’autres éléments spatiaux comme les pulsars et les quasars.

C’est fait, après délibération, la NASA a finalement choisi la mission Polarimétrie Explorateur Imaging X-Ray (IXPE) qui permettra aux astronomes d’explorer en détail quelques-uns des objets astronomiques les plus extrêmes tels que les trous noirs stellaires et supermassifs, les étoiles à neutrons et les pulsars. La NASA annonçait il y a deux jours le lancement de trois nouveaux télescopes dans l’espace à l’horizon 2020.

Les appareils, dotés de détecteurs de rayons cosmiques ultra-sensibles, tenteront de mesurer avec précision la polarisation des rayons cosmiques des objets les plus intenses de l’Univers. La mission coûtera au total 188 millions de dollars, lancement compris et s’étalera sur plusieurs années.

Ces objets exotiques ont en commun le fait d’être extrêmement denses et d’être en mesure de chauffer le gaz qui les entoure à des températures de plusieurs millions de degrés. Cette chaleur produit alors des émissions de rayons X. Faute d’images, le but sera donc de les déceler : « Nous ne sommes pas en mesure de pouvoir photographier ce qui se passe autour des ces objets que sont les trous noirs ou les étoiles à neutrons, mais en étudiant la polarisation des rayons X émis par les zones environnantes, il nous est alors possible d’étudier la physique de ces objets fascinants et énigmatiques », explique Paul Hertz, directeur de la division d’astrophysique de la NASA.

Illustration artistique / ESO/M. Kornmesser

Les performances attendues de IXPE en polarimétrie des rayons X devraient notamment permettre de déterminer quel est le bon modèle théorique pour les pulsars en observant le plus célèbre d’entre eux, le pulsar du Crabe » nous explique le site ça-se-passe-là-haut. « Il pourra fournir une cartographie de polarisation de ses jets. Les chercheurs en charge du projet menés par par Martin Weisskopf, du Marshall Space Flight Center, ont d’ores et déjà identifié plusieurs centaines d’objets qui pourraient être observés en polarimétrie X par IXPE : des trous noirs et des pulsars, galactiques et extragalactiques cachés dans des noyaux actifs de galaxies, des résidus de supernova ou autres nébuleuses de vent de pulsar. Encore un peu de patience, les objets les plus extrêmes de l’Univers n’auront bientôt plus de secret pour nous ».

SOURCE

Vous Aimerez Aussi :
Scroll Up
Advertisment ad adsense adlogger