L’origine d’un des Signaux les plus mystérieux de l’Espace reste inconnue

Les sursauts radio rapides (FRB) sont parmi les signaux les plus explosifs et mystérieux jamais détectés depuis l’espace. Ils ne durent que quelques millisecondes, mais dans ce court laps...

Les sursauts radio rapides (FRB) sont parmi les signaux les plus explosifs et mystérieux jamais détectés depuis l’espace. Ils ne durent que quelques millisecondes, mais dans ce court laps de temps, ils génèrent autant d’énergie que le Soleil en une journée entière. Et nous ne savons pas d’où ils viennent.

Les sursauts radio rapides (FRB pour Fast Radio Bursts en anglais) se présentent sous forme de flashs d’ondes radio qui durent quelques millisecondes. La brièveté de ces signaux implique (pour des raisons liées à la vitesse de propagation d’un effet physique faisant varier la luminosité d’un objet) qu’ils sont émis à partir d’une région dont la taille est de quelques centaines de kilomètres tout au plus. Jusqu’à présent, nous n’avons détecté qu’une poignée de ces phénomènes étranges. Décelé pour la première fois en 2007, le signal avait été si intense et étrange qu’il aura fallu des années pour que les chercheurs conviennent qu’il s’agissait d’un phénomène cosmologique et non le résultat d’interférences avec d’autres instruments. Pour info, voici à quoi ça ressemble :

Les chercheurs estiment qu’environ 2000 de ces sursauts traverseraient l’espace chaque jour, mais il s’avère compliqué de pointer un télescope au bon endroit au bon moment pour les détecter. En février de cette année, nous en avions déjà repéré 17 uniquement dans le domaine des ondes radio, mais il y a quelques jours, des astronomes de la Penn State University ont affirmé avoir détecté pour la première fois un gigantesque éclat de rayons gamma — des ondes à haute énergie à l’extrémité opposée aux ondes radio sur le spectre électromagnétique — qui correspondait à l’un de ces fameux sursauts radio rapides. Le signal aurait libéré plus d’un milliard de fois plus d’énergie qu’il ne le ferait dans les ondes radio, rivalisant ainsi avec des cataclysmes stellaires bien connus : les supernovae.

L’émission de rayons gamma qui accompagnait ce FRB aura duré entre 2 et 6 minutes — bien plus longtemps que les durées enregistrées en millisecondes pour les émissions radio. De quoi nous donner quelques indices quant à la nature de ces phénomènes astronomiques spectaculaires. Avant cette dernière découverte, il y avait deux idées générales sur la façon dont les FRB pouvaient également produire des rayons gamma. La première suggérait que les signaux étaient causés par des éruptions magnétiques de magnétars — ces étoiles à neutrons fortement magnétisées qui sont les restes denses d’étoiles effondrées. La seconde suggérait que les FRB se produisent lorsque deux étoiles à neutrons entrent en collision pour former un trou noir.

Pour l’heure, les chercheurs ne peuvent se positionner sur telle ou telle origine, cette dernière pouvant être multiple. Ils espèrent néanmoins participer à des campagnes futures visant à découvrir plus de ces signatures cosmiques et révéler enfin de cette façon les sources responsables de ces événements omniprésents et mystérieux.

SOURCE

Scroll Up

Aidez-nous à grandir!😊

Suivez-nous sur vos réseaux sociaux favoris. Un petit like ne coûte rien. C’est grâce à vous que nous existons.