La Ville perdue d’Atlantis a-t-elle été Repérée sur Google Earth ?

«Par des tremblements de terre violents et des inondations, en un jour et une nuit de malheur … … a été engloutie par la Terre et...

«Par des tremblements de terre violents et des inondations, en un jour et une nuit de malheur … [toute la race] … a été engloutie par la Terre et l’île d’Atlantide … a disparu dans les profondeurs de la mer.» – Platon.

Peut-être la plus grande des découvertes archéologiques dans l’histoire de l’humanité serait la découverte de la ville-continent perdue de l’Atlantide, décrite par Platon dans son célèbre travail intitulé «Dialogues». Selon Platon, l’histoire de l’Atlantide lui a été transmise par son grand-père, qui à son tour, a entendu l’histoire de l’Atlantide ancienne d’un homme d’État athénien appelé Solon qui a appris l’existence de l’Atlantide d’un prêtre égyptien qui a affirmé que l’Atlantide a exister il y a neuf mille ans avant cela.

Depuis que Platon a mentionné l’incroyable ville-continent pour la première fois, des théories sur l’emplacement et l’existence d’Atlantis ont été proposées par beaucoup de chercheurs autour du globe. Alors que beaucoup de gens croient fermement que l’Atlantide est quelque part cachée sous les vastes océans de notre planète, il y a ceux qui croient que l’Atlantide pourrait, en fait, être l’Antarctique, tandis que d’autres croient que l’Atlantis était en fait une partie de la civilisation minoenne ou située quelque part dans le triangle de Bermudes. Cependant, il y a ceux qui croient que l’Atlantide est juste là, où Platon qui a décrit l’antique ville-continent comme étant: «Au-delà des piliers d’Hercule et de l’océan de l’Atlas, se trouve l’Atlantide – riche en sagesse, en puissance et en richesse.

«Une puissante puissance qui ne provoqua pas une expédition contre toute l’Europe et l’Asie. Ce pouvoir est sorti de l’Océan Atlantique «d’une île située en face du détroit que l’on appelle les Piliers d’Héraclès» (Timaeus de Platon, traduction de Benjamin Jowett [BJ]) (source)

Jusqu’à aujourd’hui, il n’existe aucune preuve solide qui soutienne que cette «ville mythologique» n’a jamais existé. Mais une vidéo postée sur YouTube affirme avoir repéré une formation mystérieuse au fond du plancher océanique, des formations qui ne se verrouillent pas comme des formations naturelles. Serait-ce là où le puissant empire d’Atlantis existait autrefois ?

Selon la vidéo, à une profondeur de plus de 4500 mètres, se trouvent les restes de la mythique ville de l’Atlantide ?. Vous pouvez consulter la prétendue ville enfoncée en saisissant les coordonnées suivantes dans Google Earth: 31 24 25. 58 « N 24 32 09. 08 » W.

À ce moment, vous trouverez un certain nombre de lignes droites mystérieuses, formant des motifs géométriques complexes qui, selon beaucoup, indiquent la présence de structures cachées profondément sous le plancher océanique. Cependant, il y a un léger problème avec la découverte. Dans tous les récits sur l’Atlantide, Platon a décrit l’ancienne cité-État comme constituée de plusieurs «anneaux», et non une série de lignes droites comme on le voit dans la vidéo.

Les descriptions de Platon d’Atlantis indiquent clairement la «forme» de la ville alléguée:

[117d] Et après avoir traversé les trois ports extérieurs, on trouva un mur qui commençait à la mer et tournait en cercle, à une distance uniforme de cinquante stades du plus grand cercle et du port, et ses extrémités convergeaient vers L’embouchure du canal. L’ensemble de ce mur avait de nombreuses maisons construites sur lui, Tandis que la route de la mer et le plus grand port étaient remplis de navires et de marchands venus de toutes parts qui, par leur foule, causaient des clameurs et des tumultes de toutes sortes. »Critias de Platon; Traductions par R.G. Bury à moins d’indication contraire. « (Source)

De la traduction, nous comprenons que l’Atlantide était, en fait, un mur qui a complètement encerclé la mythique cité antique, avec une série de cercles supplémentaires d’un diamètre d’environ 5 kilomètres.

Mais si les coordonnées de Google Earth ne montrent pas la ville perdue de l’Atlantide … est-il possible que nous cherchions une autre ville «perdue» ?

Autour du globe, il y a de nombreuses villes enfoncées qui ont été découvertes récemment. L’un des plus remarquables est, en fait, l’ancienne ville d’Héraklion, qui était comme Atlantis, considéré comme un mythe jusqu’à sa découverte. L’ancienne ville d’Héraklion était connue de nombreux philosophes grecs anciens, dont Hérodote, qui se référa à cette ville antique dans nombre de ses écrits, bien que l’existence de cette ville n’ait pas été prouvée jusqu’au XIXe siècle. Parmi les Égyptiens et les Grecs, la ville est appelée Heraklionpor Thonis.

Beaucoup de grandes villes comme Héraklion, Alexandrie et Canoups, ont été détruites par des catastrophes naturelles catastrophiques, il n’est donc pas improbable que les coordonnées nous montrent, les restes d’une ville perdue.

Mais, que faire si les coordonnées sur Google Earth ne montrent pas une ville enfoncée ? Et si les motifs géométriques mystérieux ne sont rien du tout ?

En février 2009, poposci.com a posté un article intéressant concernant les modèles géométriques anormaux qui est vu sur Google Earth, démystifiant la conclusion alléguée.

Selon l’article, Walter Smith de l’Administration océanique et atmosphérique nationale et David Sandwell de Scripps Institution of Oceanography croient que «les marques sont en fait des« voies de navire »créées pendant le processus d’échosondement». Cependant, beaucoup d’autres ne semblent pas être d’accord avec cette théorie, en disant qu’il existe de nombreuses autres formes géométriques complexes trouvées sur le plan océanique de notre planète qui semble indiquer la présence préhistorique de pré-inondation structures qui ont été anéanties dans un lointain passées par d’énormes inondations cataclysmiques.

Fait intéressant, Smith et Sandwell croient que si nous devions vraiment trouver l’Atlantide, il serait difficile de le réaliser avec l’aide des satellites, puisque selon le duo, les structures faites par l’homme ne sont pas assez grandes pour être mesurées de cette façon. Ils proposent que pour environ 2 milliards de dollars américains, nous pourrions probablement cartographier le plancher océanique entier de notre planète avec des navires, et ainsi découvrir l’Atlantide et d’autres civilisations anciennes «perdues».

Scroll Up
Advertisment ad adsense adlogger