in

Des endroits dans le système Solaire où l’on pourrait survivre sans Casque ?

Mis à part la Terre évidemment, existe-t-il des endroits dans le Système Solaire où il est théoriquement possible de retirer son casque ? C’est la question à laquelle a voulu répondre Fraser Cain, éditeur de Universetoday, l’un des sites les plus populaires sur le thème de l’astronomie.

Comme le dit très clairement Fraser Cain, éditeur du site d’astronomie à succès Universetoday et animateur d’Astronomycast, « cela fait longtemps que j’ai lu le manuel de la Nasa concernant le port du casque, mais si je me souviens bien, il n’existe qu’une seule règle majeure : quand vous allez dans l’espace, gardez votre casque !« . En effet, que se passe-t-il si l’on retire son casque dans l’espace ? Tout l’air va se précipiter hors des poumons et vous allez vous évanouir sous 45 secondes. Privé d’oxygène, la mort arrive en quelques instants, puis le corps va geler et flotter dans l’espace à tout jamais.

Mais existe-t-il une marge de manœuvre, un endroit du Système Solaire où l’on pourrait retirer son casque l’espace de quelques instants sans en mourir ? Tout d’abord, il faut comprendre pourquoi nous n’en avons pas besoin sur Terre. Il faut que la pression atmosphérique soit comprise entre 0,5 et 5 fois celle de la Terre pour que les poumons soient correctement gonflés. Il faut également que la température environnante ne soit ni trop chaude, ni trop froide, et l’air que nous respirons doit contenir à la fois de l’oxygène et du nitrogène.

Le premier endroit indiqué par Fraser Cain est Vénus, ou plutôt à 52,5 km d’altitude de Vénus, où la température est d’environ 37°C, et la pression de l’air est d’environ 65% celle de la Terre. Problème, cette région est au beau milieu de nuages d’acides sulfuriques qui sont toxiques pour les humains, et l’atmosphère est riche en dioxyde de carbone, ce qui nous asphyxierait rapidement. Mais en supposant que vous ayez une sorte d’approvisionnement en air pour respirer et un costume pour vous protéger de l’acide sulfurique, on pourrait y survivre sans casque aussi longtemps qu’on le voudrait.

Autre possibilité, la surface de Titan. En effet, avec une pression équivalant à 1,45 fois celle de la Terre, il n’y aurait pas besoin de casque, mais le problème, c’est la température, équivalente à -179°C. Il serait donc possible de retirer son casque pour un bref instant avant que le visage ne gèle, si l’on retient sa respiration. En effet, le moindre souffle pris provoquerait un gel des poumons.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *