Nouvelles images exceptionnelles de Jupiter pris par Juno

Cinq ans après avoir quitté la Terre en direction de la géante de gaz Jupiter, la sonde de la Nasa Juno est passée au plus près de la planète...

Cinq ans après avoir quitté la Terre en direction de la géante de gaz Jupiter, la sonde de la Nasa Juno est passée au plus près de la planète à la fin du mois d’août dernier. L’agence spatiale américaine a récemment publié de nouvelles images de ce passage, des photos et vidéos inédites.

Le 27 août 2016 la sonde Juno, un vaisseau de 3,6 tonnes, est passée au plus près de Jupiter, sur une orbite située seulement 4 200 km au-dessus de la haute atmosphère de la géante gazeuse. C’était le premier de ses 36 survols à courte distance de la planète, qu’elle étudiera jusqu’au début 2018 avant de plonger à jamais dans son atmosphère. Une première image nous avait alors été offerte, mais aujourd’hui, la Nasa complète cela avec de nouveaux clichés de bien meilleure qualité.

Ces images sont à mettre au crédit de la JunoCam, l’un des neuf instruments embarqués à bord de Juno, mais également de la Jovian Infrared Auroral Mapper (JIRAM), fourni par l’agence spatiale italienne, et qui a permis d’obtenir les images des pôles de Jupiter en infrarouge. « Nous avons surtout été surpris de voir pour la première fois des aurores boréales au pôle Sud jovien« , déclare Alberto Adriani, de l’Istituto di Astrofisica e Planetologia Spaziali à Rome. Aucun autre instrument sur Terre ou dans l’espace n’avait permis de les observer avant.

NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

Aurores polaires en infrarouges / NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

Les scientifiques de la mission Juno racontent comment ces images obtenues au plus près de la plus grande planète du Système Solaire offrent une nouvelle vision de Jupiter. « Les premiers clichés du pôle Nord de Jupiter nous paraissent être complètement différents de ce que nous avons vu ou imaginé auparavant » a expliqué Scott Bolton, du Southwest Research Institute à San Antonio au Texas, principal scientifique de la mission Juno. « Les couleurs sont plus bleues que dans les autres parties de la planète et il y a de nombreuses tempêtes et aucun signe des bandes de différentes couleurs que nous avons l’habitude de voir autour de Jupiter. Il est très difficile de reconnaître Jupiter dans ces clichés » poursuit-il.

Les sons capturées autour de Jupiter ont également pu être enregistrés par l’un des instruments embarqués sur Juno, une première depuis leur découverte en 1950. « Jupiter nous parle d’une manière que seules les planètes gazeuses géantes peuvent le faire » déclare Bill Kurth de l’Université d’Iowa, un des scientifiques de la mission.

SOURCE

Vous Aimerez Aussi :
Scroll Up
Advertisment ad adsense adlogger