in ,

Elon Musk dévoile ses plans pour coloniser la planète Mars et plus encore !

Ce mardi 27 septembre 2016, au cours du 67e Congrès international d’astronautique (IAC) qui a lieu jusqu’au 30 septembre à Guadalajara, au Mexique, le très attendu Elon Musk, PDG de SpaceX, a dévoilé ses projets pour voyager sur Mars et y établir une base permanente.

Le célèbre PDG de SpaceX, Elon Musk, a enfin dévoilé des détails concrets de ce qui est son projet depuis maintenant plusieurs années, le voyage sur Mars et sa colonisation. Une annonce faite au cours du 67e Congrès international d’astronautique qui a lieu en ce moment à Guadalajara, au Mexique, et auquel participent les dirigeants des grandes agences spatiales mondiales ainsi que les représentants des grandes sociétés et organismes qui travaillent dans le domaine spatial. « Nous devons aller avec des missions exploratoires jusqu’à la construction d’une ville » a-t-il expliqué devant quelques milliers de personnes.

Dans une vidéo (ci-dessous), le milliardaire a dévoilé les quatre grands pôles de ses plans qui emmèneront l’homme sur Mars, mais également au-delà :

  • un lanceur réutilisable dérivé de son Falcon 9
  • un vaisseau spatial capable de transporter au moins 100 passagers
  • une usine pour fabriquer du carburant sur Mars
  • un réservoir de carburant qui peut être installé en orbite

Ces vaisseaux capables de transporter 100 personnes doivent être opérationnels pour une première mission habitée dès 2024, alors que la société planche déjà sur « une version élargie du Falcon 9« , le vaisseau actuel de SpaceX, capable de se poser verticalement. Pour ouvrir la voie à cette mission habitée, SpaceX projette toujours d’envoyer vers Mars sa capsule inhabitée Dragon en 2018. En ce qui concerne la base permanente sur la planète rouge, l’homme espère qu’elle comptera jusqu’à un million de personnes d’ici les années 2060.

Le premier vol sera cher, mais l’objectif est de « faire que cela soit abordable à presque tous ceux qui veulent y aller« , en ramenant peu à peu le prix du ticket à 200 000 ou 100 000 dollars, soit le prix médian d’un logement aux États-Unis, a annoncé Elon Musk.

Du côté des experts, on est partagés sur la réelle viabilité d’un tel projet. Certains, comme John Logsdon, ancien directeur de l’Institut de politique spatiale de l’Université George Washington, doutent à cause des sommes qu’un tel projet implique et des antécédents d’Elon Musk. « Il est improbable qu’il soit capable d’amener des humains sur Mars en 2025. Avant tout, il y a un problème de coût. On parle de dizaines de milliards de dollars et SpaceX n’a pas cet argent » estime-t-il.

Plus optimiste, Leroy Chiao, spationaute à la retraite, note que le PDG « a constitué un groupe d’experts techniques et opérationnels, et que SpaceX a généré des recettes à partir de lancements de fusées. Elon Musk se fixe des objectifs agressifs, et même s’il ne parvient pas toujours à les atteindre, normalement il est capable de le faire. Je dirais que c’est possible« .

Mais Elon Musk voit déjà plus loin que Mars, puisque l’installation de réservoirs de carburant en orbite ouvre la voie à des missions plus lointaines, des sortes de checkpoints. « C’est l’intérêt de pouvoir ravitailler en orbite, vous pouvez aller où vous voulez dans le système solaire » conclut-il.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *