Découverte du tombeau d’un souverain maya au Belize

Après plus d’une centaine d’années de fouilles, des archéologues ont réussi à faire cette découverte historique à Xunantunich, site archéologique maya au Belize près de la frontière avec le...

Après plus d’une centaine d’années de fouilles, des archéologues ont réussi à faire cette découverte historique à Xunantunich, site archéologique maya au Belize près de la frontière avec le Guatemala.

La saison archéologique 2016 s’avère être vraiment exceptionnelle pour les archéologues à Xunantunich. Il y a un mois, ils y ont retrouvé des tablettes de pierre avec des inscriptions hiéroglyphiques mayas et le 28 juillet, le premier tombeau d’un souverain a été découvert.

Les découvertes permettront de pénétrer l’histoire politique des mayas, signale le site bélizien The Reporter.

La chambre funéraire a été retrouvée à une profondeur de cinq à huit mètres et abritait de la céramique, des fragments de néphrite et des restes humains. De plus, dans le coin nord-ouest du tombeau se trouvaient les restes d’un animal, possiblement un jaguar.

La construction et les dimensions du tombeau, ainsi que la présence de la néphrite, roche sacrée pour les mayas, signifient que ce site accueille une personne hautement importante, probablement un souverain maya. L’analyse des os, des dents et du crâne a permis de conclure qu’il s’agissait d’un homme vieux de 20 à 30 ans.

La découverte étonnante est l’œuvre du professeur Jaime Awe, spécialiste en histoire maya et père fondateur de l’archéologie bélizienne. Selon lui, ce qui est le plus étonnant dans cette découverte est la découverte elle-même car les fouilles se poursuivent déjà depuis plus d’un siècle mais personne n’y avait rien trouvé jusqu’ici. De plus, la chambre funéraire à Xunantunich est l’une des plus grandes jamais trouvées en Amérique centrale.

Le site archéologique Xunantunich est situé au sommet d’une colline, avec une rivière à ses pieds, et est célèbre pour ses fresques de stuc autour de l’étage de la pyramide principale. Les archéologues y mènent des fouilles depuis la fin du 19e siècle, surtout sur le côté sud du monument El Castillo qui est l’un des principaux vestiges mayas du Belize. Ce temple, flanqué de structures pyramidales, est l’un des monuments majeurs de cette civilisation qui a connu son apogée entre le 7e et le 10e siècle après J.-C.


SOURCE

Vous Aimerez Aussi :
Scroll Up
Advertisment ad adsense adlogger