Atterrissage d’Ovni en Russie en 1995

Les images spectaculaires de cette observation d’Ovni proviennent d’une diffusion à la télévision de la ville d’ Ostankino en Russie en Octobre 1995. Elles montrent l’atterrissage d’un gros OVNI...

Les images spectaculaires de cette observation d’Ovni proviennent d’une diffusion à la télévision de la ville d’ Ostankino en Russie en Octobre 1995.

Elles montrent l’atterrissage d’un gros OVNI en périphérie de Moscou.

Ces images ont été reprises par le site TV Tercermilenio.

L »enquêteur mexicain Carlos Clemente analyse l’atterrissage de cet énorme Ovni au bord d’une route en périphérie de Moscou.

Voici 3 séquences photographiques qui font partie d’un film Russe.

Vous pouvez voir deux témoins, vraisemblablement des militaires russes, qui regardent de près l’atterrissage de l’engin.

Le troisième témoin étant le cameraman.

Le bruit coure parmi les chasseurs d’OVNI occidentaux et les initiés Russes, que la soucoupe volante a atterri  après plusieurs passages afin d’éviter des tirs d’artillerie de la protection aérienne Russe.

Plus tard, le même Ovni aurait fait débarquer des êtres auto-luminescents aux intentions « non-hostiles »;  cependant, les militaires Russes auraient mal interprété ces messages et répondus  en tirant quelques rafales de mitraillettes.

En réponse à un début d’incendie de l’enveloppe de l’Ovni celui-ci  aurait émis des impulsions d’énergie qui aurait détruit les armes militaires russes.

Les analyses réalisées sur la séquence d’images, par le chercheur Carlos  Clemente, décrivent  l’objet en forme de disque, et paraissant enveloppé d’un champ d’énergie; son diamètre est évalué à 15 – 20 mètres.

Le même Carlos Clemente, compare ces images d’Ostankino TV avec le cas de Cotula (Texas), où, dans la nuit du 5 Juillet 2012, une webcam caméra de surveillance d’une copropriété privée du domaine de Eagle Ford enregistre également l’atterrissage un OVNI.

SOURCE

Scroll Up

Aidez-nous à grandir!😊

Suivez-nous sur vos réseaux sociaux favoris. Un petit like ne coûte rien. C’est grâce à vous que nous existons.