in ,

Un crâne extraterrestre découvert au Danemark ?

Des travailleurs danois remplaçaient des tuyaux d’égout vieux de cents ans qui se trouvaient sous un bâtiment appartenant autrefois à un boucher sur l’île de Sealand. C’est dans ces conditions qu’ils ont déterré un incroyable crâne humanoïde.

Ce crâne, aux origines inexplicables, fut ensuite transmis au ‘Veterinary College‘, à Copenhague. Les scientifiques de cette institution l’étudièrent longuement avant d’en tirer les conclusions suivantes :

« Bien que ressemblant à un mammifère, certaines caractéristiques font qu’il est impossible d’adapter l’espèce de cet animal à la taxonomie de Linné. »

En affirmant cela, les chercheurs voulaient dire que cette créature pourrait ne pas appartenir à une espèce terrestre.

L’Université Niels Bohr, toujours à Copenhague, a réalisé une datation au carbone 14 et en a déduit que ce crâne était âgé d’environ 800 ans.

Toutefois, les travailleurs qui ont trouvé le crâne, l’ont découvert au-dessus de tuyaux centenaires. Cela signifie qu’il fut enterré il n’y a guère plus d’un siècle.

L’île de Sealand contient une multitude de légendes dont certaines pourraient expliquer la présence de cet artefact. En effet, c’est à cet endroit que se trouvait le fameux « Order of Pegasus Light ». Cette association de poètes s’était donnée pour objectif de protéger et garder secret des objets étranges et exotiques. Or, parmi ces derniers, il se trouvait un crâne extraterrestre ! Celui-ci aurait été laissé par des visiteurs venus de la constellation de Pégase.

Cet ordre, formé en 1300, avait comporté, en son sein, des personnalités très influentes comme William Shakespeare, Thomas Jefferson, H.G. Wells, ou encore Ambrose Bierce.

Par la suite, le crâne aurait été aperçu dans les Balkans, à Paris (en France), à Munich (en Allemagne) avant de finalement atterrir sur cette île.

Ce crâne est environ 50% plus volumineux que celui d’un Homo Sapiens. La caractéristique qui surprend le plus, ce sont ses énormes orbites. Cet être devait avoir de gros yeux, ce qui signifie qu’il devait vivre dans un environnement très sombre.

Sachant cela, on pourrait imaginer que cet humanoïde vivait sous la Terre, dans un royaume que certains auteurs nomment « Agartha » …Pour Scott C. Waring, il pourrait s’agir d’une créature hybride mi-Homme mi-extraterrestre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *