Près de 2000 ovnis suivis par radar mais les détails ne sont pas publiés

Cela équivaut à environ 360 ovnis officiellement suivis par radar chaque année selon le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD). Les ufologues ont salué les...

Cela équivaut à environ 360 ovnis officiellement suivis par radar chaque année selon le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD).

Les ufologues ont salué les preuves statistiques qui indiquent que le phénomène ovni est réel et pris au sérieux par les dirigeants militaires.

Mais il reste un mystère sur ce qui est arrivé quand ils ont été interceptés, des raisons de sécurité nationale ont été évoquées.

Les chiffres ont été révélés aux ufologues suite à une demande en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

Mais les responsables ont refusé de révéler d’autres données ou des détails spécifiques sur les interceptions d’ovnis individuels.

L’ufologue canadien Victor Viggiani a demandé des informations sur le suivi et l’interception des ovnis par le NORAD après avoir obtenu des documents secrets qui détaillent un cas d’avion qui se fait « poursuivre » par « trois ovnis ».

La réponse du NORAD a déclaré que les demandes de « rapports de suivis inconnus » sont classifiés et ne peuvent pas être divulgués pour des raisons de sécurité nationale et d’espionnage.

Il dit que l’information n’a pas été transmise au public ou aux médias parce qu’ils ne disposent pas d’une « raison valable pour savoir ».

Mais la réponse a fait confirmer l’étendue de l’activité ovni capturée sur le radar.

Il a dit : « Le commandant du NORAD a approuvé la dissimulation de l’information concernant les suivis d’intérêts et ceux inconnus. La moyenne annuelle au cours des cinq dernières années a été 1.800 suivis avec un intérêts et 75 interceptions. »

Les interceptions sont lorsque le NORAD fait décoller en urgence des avions de chasse, qui sont en état d’alerte sur les sites autour des États-Unis, pour localiser et tenter d’identifier l’objet inconnu.

Les avions sont armés et prêts à décoller quelques minutes après la réception d’un ordre de décollage. Le NORAD a refusé de détailler l’une des 75 interceptions dans la période de cinq ans.

Bien que M. Viggiani a reçu certaines informations en utilisant la Loi sur l’accès à l’information, il a affirmé qu’il n’a pas été autorisé à partager ou divulguer publiquement l’information et qu’il encourait de graves accusations s’il le faisait.

Il a également dit dans une conférence publique sur les implications de sécurité nationale : « J’ai ici en face de moi 11 documents… Ils viennent directement du NORAD et indiquent qu’au cours des cinq dernières années, une moyenne de 1.800 suivis avec intérêt et 75 interceptions ont été faites, cela vient directement du commandant du NORAD. En ce qui concerne les documents du NORAD, je suis menacé d’acte d’accusation si je divulgue un de ces fichiers. »

Sur le site Web ZlandCommunicationsNewsNetwork, auquel M. Viggiani participe, il dit que les documents sont la preuve que le phénomène ovni est réel.

Il a déclaré : « Les documents canadiens indiquent que le gouvernement canadien a été et reste extrêmement préoccupé par l’incursion non autorisée d’objets volants non identifiés dans l’espace aérien canadien. Tout ce qui précède soulève des questions graves et inavouées. Quel genre de choses sont en mesure d’échapper aux avions les plus sophistiqués du NORAD ? »

« Ces questions mettent en évidence des interrogations historiques, en cours et des discussions secrètes sur le phénomène ovni parmi les organismes gouvernementaux canadiens; dont aucun n’a jamais été ouvertement abordé par des bureaucrates, des militaires ou des représentants élus. »

Il a ensuite déclaré que les documents « peuvent représenter » une preuve suffisante (sinon la preuve) que :

* Les objets volants non identifiés sont réels;

* Le Canada et les États-Unis ont mis en place des mécanismes de suivi, des rapports sur ces derniers, et la poursuite des objets volants non identifiés;

* Les gouvernements canadiens et américains considèrent ces objets comme authentiques;

* Aucune tentative n’a été faite par le gouvernement, le NORAD ou la Force aérienne du Canada pour informer le grand public sur ces préoccupations.

Il a ajouté : « Les preuves factuelles qui existent sur le phénomène ovni indiquent une authenticité suffisante pour être pris au sérieux par les opérations conjointes du NORAD avec les États-Unis et le gouvernement du Canada. »

Le site Web veut maintenant ouvrir une enquête sur les raisons pour lesquelles ces informations ne sont pas partagées avec le public.

Il a ajouté : « Ce manque de transparence entourant une question de sécurité nationale suggère que soit les fonctionnaires du gouvernement canadien sont totalement ignorants des faits qui entourent le phénomène ovni, ou soit l’infrastructure du gouvernement et son armée ont quelque chose à cacher en ce qui concerne l’existence de ovnis. »

SOURCE

Vous Aimerez Aussi :
Scroll Up
Advertisment ad adsense adlogger