Pour S. Hawking, la stupidité anéantira l’humanité

  Stephen Hawking est l’un des plus éminents scientifiques contemporains. Depuis quelques années, ce véritable génie des temps modernes s’inquiète profondément de l’avenir pour l’humanité qu’il juge être en...

 

Stephen Hawking est l’un des plus éminents scientifiques contemporains. Depuis quelques années, ce véritable génie des temps modernes s’inquiète profondément de l’avenir pour l’humanité qu’il juge être en perdition …

L’homme, âgé de 74 ans, avait déclaré, au cours d’une interview donnée dans l’émission de Larry King, que la croissance de la population de la Terre pourrait la mener à sa perte :

« L’humanité est en danger, elle risque de se détruire elle-même avec sa cupidité et sa stupidité. »

En 2016, au cours d’une conférence scientifique donnée dans le cadre du festival de Starmus à Tenerife (en Espagne), il avait expliqué que la situation n’avait fait qu’empirer, ne laissant présager rien de bon pour notre avenir :

« Nous n’allons certainement pas devenir moins cupide ou moins stupide. Il y a six ans j’avais mis en garde le monde des dangers de la pollution et de la surpopulation, les deux ont empiré depuis. La population a augmenté d’un demi-milliard depuis notre dernière entrevue, et ça continue sans fin. »

« A ce rythme, il y aura 11 milliards d’humains en 2100. La pollution atmosphérique a augmenté de 8 % au cours des cinq dernières années. Plus de 80 % des habitants des zones urbaines sont exposés à des niveaux dangereux de pollution de l’air. La pollution de l’air augmente ainsi que l’émission des niveaux de dioxyde de carbone. Sera-t-il trop tard lorsque nous prendrons conscience des dangers du réchauffement climatique ? »

En outre, le professeur d’Oxford a expliqué que l’intelligence artificielle est une réelle menace, et que les gouvernements devraient freiner leur enthousiasme de peur qu’ils créent, inconsciemment de véritables machines à tuer.

« Les gouvernements semblent être engagés dans une course aux armements intelligents, la conception des avions et des armes avec des technologies intelligentes. Le financement de projets directement bénéfiques à la race humaine, comme le dépistage médical amélioré, semble une priorité un peu plus faible. Je ne pense pas que les progrès de la technologie de l’intelligence artificielle seront nécessairement une bonne chose. Une fois que les machines atteignent le stade critique de pouvoir évoluer d’elles-même, nous ne pouvons pas prédire si leurs objectifs seront les mêmes que les nôtres. »

SOURCE

Vous aimerez aussi

Close