L’exemple d’un Atterrissage sur Pluton

Il y a un an, la sonde spatiale de la Nasa New Horizons arrivait aux confins du Système Solaire pour survoler la planète naine Pluton, nous offrant de magnifiques...

Il y a un an, la sonde spatiale de la Nasa New Horizons arrivait aux confins du Système Solaire pour survoler la planète naine Pluton, nous offrant de magnifiques images. Pour célébrer cet anniversaire, l’agence spatiale américaine a simulé ce que serait un atterrissage sur la surface de Pluton.

Après un long, très long voyage de plus de neuf ans, et cinq milliards de kilomètres parcourus, la sonde spatiale de la Nasa New Horizons arrivait il y a un an au plus près de Pluton, aux frontières de notre Système Solaire, et transmet depuis ses plus belles et intéressantes images à la Terre. Pour célébrer les un an de son survol, l’agence spatiale a simulé ce que serait un atterrissage sur sa surface à travers une vidéo qui compile plus de 100 images obtenues par New Horizons, aujourd’hui en pleine exploration de la ceinture de Kuiper.

« La surface nommée de manière informelle Sputnik Planum de Pluton, une plaine de glace plus grande que le Texas, est dépourvue de cratères détectables et elle est estimé être géologiquement jeune, pas plus de dix millions d’années » déclarait la Nasa il y a quelques mois, alors que de nouvelles données apportées par la sonde arrivaient jour après jour, nous en apprenant plus sur la planète naine.

Parmi les informations nouvelles obtenues grâce à ce survol de Pluton, le fait que son atmosphère est 21 °C plus froide que les précédentes estimations d’études réalisées depuis la Terre, ou encore la découverte de cryovolcans et de grandes plaines lisses. Quant aux sommets des montagnes situées dans la région appelée Cthulu, près de l’équateur de la planète naine, elles sont recouvertes d’un matériau brillant qui « contraste » avec son environnement, constitué lui de glace méthane. « Que ce matériau recouvre seulement les pentes supérieures des pics suggère que la glace de méthane peut agir comme l’eau dans l’atmosphère de la Terre, se condensant sous forme de givre à haute altitude » nous apprenait la Nasa.

SOURCE

Vous aimerez aussi

Scroll Up

Aidez-nous à grandir!😊

Suivez-nous sur vos réseaux sociaux favoris. Un petit like ne coûte rien. C’est grâce à vous que nous existons.