Des anomalies inexpliquées sur des photos de la surface de Vénus

S’agit-il de structures de surface qui ont été érigées pour protéger un monde souterrain habité ? S’agit-il d’artefacts liés à la structure géologique même de Vénus ? S’agit-il d’un...

S’agit-il de structures de surface qui ont été érigées pour protéger un monde souterrain habité ?

S’agit-il d’artefacts liés à la structure géologique même de Vénus ?

S’agit-il d’un effet de pixellisation ?

Quoi qu’il en soit Scott Waring est convaincu de l’existence d’une vie exotique sur Vénus !

Commentaire :

Les habitants de Vénus vivent-ils dans un mode souterrain ?

D’après les scientifiques la vie sur Vénus semble impossible, pourquoi ?

En effet  Vénus a longtemps été suspectée comme capable d’abriter la Vie. En effet, il s’agit de la planète la plus proche de la nôtre de tout le système solaire, aussi bien en terme de taille qu’en terme de structure.

Toutefois, sa surface est très différente de celle-là Terre.

Vénus est en effet la planète la plus chaude du système (464°C à sa surface) et son atmosphère est composée à 97% de dioxyde de carbone.

Son  paysage est plongé dans un crépuscule perpétuel, noyé dans la brume, surchauffé, battu par des pluies d’acide sulfurique…

Après la visite de la sonde russe Venus-13, plusieurs missions à destination de la planète ont cherché à détecter de la vie. C’est notamment le cas de la sonde américaine Magellan qui a atteint Vénus le 10 août 1990.

Durant les huit premiers mois, l’engin a collecté des images radars de 84% de la surface de la planète avec une résolution 10 fois supérieure à celle de la sonde soviétique. Pourtant, aucun signe de vie n’a été retrouvé.

La surface de Vénus est une immense plaine de lave solidifiée, ponctuée de grands édifices volcaniques aux formes étranges, érodées, arrondies, déformées, peut-être, par la plasticité du sol porté à de hautes températures.

Une surface remarquablement jeune, presque dénuée de cratères d’impact !

En absence de tectonique des plaques, comme sur Terre, les planétologues supposent que Vénus est une cocotte-minute géante : elle accumule une énergie interne colossale sous sa croûte, et, régulièrement, tous les trois cents ou cinq cents millions d’années, elle libère cette énergie sous forme d’épisodes de volcanisme globaux, à l’échelle planétaire.

Récemment  l’Agence spatiale européenne (ESA) semble sûre d’elle :  sa sonde Venus Express a bien découvert « les preuves d’une activité volcanique actuelle sur Vénus »…

En effet l’un des points chauds découverts par Venus Express est visible sur plusieurs enregistrements de la sonde, il ne s’agit donc pas d’une erreur aléatoire de mesure, ni d’une structure atmosphérique.

Sa température est très supérieure à celle du sol : 830 °C environ ! Sur Terre les coulées de lave sont portées à des températures de 700 °C à 1200 °C…

Alors, d’après vous on peut vivre sur Vénus ou même dans son sous-sol ?

SOURCE

Vous aimerez aussi

Scroll Up

Aidez-nous à grandir!😊

Suivez-nous sur vos réseaux sociaux favoris. Un petit like ne coûte rien. C’est grâce à vous que nous existons.