Hubble découvre un nouveau vortex sur la surface de Neptune

Le télescope spatial de la Nasa Hubble a confirmé en mai dernier la suspicion d’astronomes amateurs et professionnels datant de 2015, à savoir la présence d’un nouveau vortex à...

Le télescope spatial de la Nasa Hubble a confirmé en mai dernier la suspicion d’astronomes amateurs et professionnels datant de 2015, à savoir la présence d’un nouveau vortex à la surface de Neptune, huitième et dernière planète du Système Solaire.

Il y a près d’un an, des astronomes amateurs et professionnels ont repéré une tâche noire à la surface de la géante de glace Neptune. Ce n’est qu’en mai 2016 que la Nasa a confirmé qu’il s’agissait là d’un vortex, grâce aux images fournies par le télescope spatial Hubble, le seul instrument capable de détecter les vortex car ils ne sont visibles qu’aux longueurs d’onde bleues, ce qui demande une très grande précision.

Les vortex sont des phénomènes météorologiques causés par les hautes pressions. Les gaz passant à travers sont éjectés dans la haute atmosphère et refroidissent jusqu’à geler, créant ainsi des nuages clairs formés de cristaux de méthane. Cependant, les raisons de leurs formations et leurs évolutions restent inconnues à ce jour. « Les vortex sombres traversent l’atmosphère comme des énormes montagnes gazeuses ressemblant à une lentille. Et les nuages qui l’accompagnent sont similaires à ceux en forme de pancake qui apparaissent de façon persistante au-dessous des montagnes terrestres » déclare Mike Wong, astrophysicien à Berkeley dans l’équipe en charge d’analyser les images de Hubble.

Ce n’est pas le premier vortex repéré à la surface de Neptune, le plus connu ayant été observé en 1989 par le vaisseau spatial de la Nasa, Voyager 2. Surnommé « Great Dark Spot » en raison de son impressionnante taille, équivalente à celle de la Terre, il a disparu en 1994. L’étude de ce nouveau vortex va permettre aux scientifiques d’en savoir plus sur leurs origines, leurs oscillations, leurs dérives et leurs morts. D’autant que la mission du télescope spatial Hubble vient d’être prolongée jusqu’en 2021.

SOURCE

Vous Aimerez Aussi :
Scroll Up
Advertisment ad adsense adlogger