in

Curiosity photographie un extraterrestre sur Mars ?

Le rover Curiosity, lancé par la NASA afin d’explorer la planète Mars, a, il y a peu, pris une photo sur laquelle apparaît une petite créature extraterrestre bien vivante. Le plus étrange c’est que cette dernière ressemble à l’humanoïde découvert dans le désert d’Atacama, au Chili.

Cette image a été prise par la MastCam, un dispositif installé sur le rover. L’ufologue, uniquement connu sous le nom de « Paranormal Crucible », analysait des clichés quand il est tombé sur un petit martien humanoïde à moitié caché derrière un rocher, comme s’il espionnait ce qui se passait autour de lui.

Il explique :

« C’est une anomalie intéressante trouvée par le rover. Cela ressemble à un petit martien. »

« J’ai colorisé l’image et j’ai ajouté les yeux à la tête de sorte qu’ils sont plus faciles à voir. Mais tout est là dans les images originales. Cet humanoïde me rappelle l’alien d’Atacama, qui semble avoir environ la même taille, c’est-à-dire environ 6 pouces. »

Certains internautes ont spéculé que ce petit personnage était une femme martienne, en attesterait la forme de son « corps ».

Scott C. Waring, chercheur en ufologie, a ajouté que cette silhouette était un martien appartenant à une civilisation presque disparue de cette planète.

« Cette silhouette humanoïde scrute autour de lui. J’ai pu faire ressortir sa tête, sa poitrine, ses épaules, son bras, sa jambe, son genou et l’un de ses pieds. »

« Paranormal Crucible dit qu’il mesure environ 6 pouces … Je suis d’accord. Celui-ci appartient à l’une des espèces qui vivaient autrefois sur Mars et qui y vit encore aujourd’hui, mais en moins grand nombre. Les mystères de Mars continuent de se révéler un à un. »

En raison de sa taille estimée, Paranormal Crucible indique qu’il pourrait être de la même espèce que l’alien d’Atacama.

L’extraterrestre d’Atacama

Le 19 octobre 2003, Oscar Munoz était à la recherche d’objets historiques à La Noria (une ville fantôme) quand il a découvert, près d’une élise abandonnée, un drap blanc qui enveloppait un « mystérieux squelette pas plus grand que 15 cm ».

C’était une créature possédant des dents dures, une tête bombée avec un renflement étrange supplémentaire sur le dessus.

Son corps était plein d’écailles de couleur foncée. Contrairement aux humains, il n’avait que neuf côtes.

Il y a quelques années, des chercheurs de l’Université de Stanford ont analysé l’ADN de la moelle osseuse extraite de l’échantillon. Ils ont conclu qu’il avait subit « une mutation intéressante » et qu’il était de sexe masculin. Il avait survécu de six à huit ans après sa naissance.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *