in

Zone 51 : un initié révèle la vérité sur « la dissimulation ovni » que Clinton veut exposer

Un ancien haut gradé du gouvernement américain, qui a été impliqué dans des programmes militaires top secrets et a passé du temps à la mystérieuse base de la zone 51, a révélé « la vérité » au sujet d’une soi-disant « dissimulation ovni ».

Christopher Mellon a parlé franchement et publiquement pour la première fois au sujet de la base militaire top secrète dans le désert du Nevada, qu’il a visité pendant ses années où il était impliqué dans la sécurité nationale.

Express.co.uk a précédemment rapporté comment M. Mellon a révélé une série « d’observations ovnis inexplicables » impliquant du personnel militaire sur laquelle le gouvernement américain avait refusé d’enquêter, et qui sont restés un mystère à ce jour.

Il a également parlé de son implication au plus haut niveau dans des projets de défense militaire secrets américains appelés « programmes noirs ».

Les programmes noirs sont des projets militaires secrets cachés au grand public.

Les exemples sont l’avion d’attaque furtif F-117 Nighthawk et le bombardier furtif Northrop B-2 Spirit, qui ont été développés secrètement bien avant d’être dévoilés au public.

M. Mellon a confirmé l’existence de tels projets, pour le bonheur des théoriciens de la conspiration.

Chris Mellon (à droite) et l’ancien secrétaire de la Défense Bill Cohen en 1995.

Malgré un fort intérêt pour les ovnis, Chris Mellon ne croit pas que les USA dissimule quelque chose

Dans une entrevue questions-réponses avec Huff Post, il a dit : « J’ai participé à un examen complet des programmes noirs du département de la Défense des États-Unis (DoD) et j’ai passé plus d’une décennie à assurer la surveillance des programmes de renseignement étrangers nationaux, un monde presque totalement distinct des secrets. Je suis allé à la zone 51 et d’autres installations militaires, de renseignement et de recherche. »

La théorie d’une dissimulation des ovnis provient du célèbre accident présumé de Roswell au Nouveau-Mexique en juillet 1947.

L’armée a annoncé de façon sensationnelle dans un communiqué qu’elle avait trouvé les restes d’une soucoupe volante écrasée dans le désert à proximité.

Mais le lendemain, elle a rétracté la déclaration, en disant que c’était en fait un ballon de l’US Air Force endommagé.

Depuis, les conspirateurs ont affirmé que les restes de l’engin et les extraterrestres morts ont été emmenés à la zone 51 pour l’expérimentation et l’ingénierie inverse.

Mais, bien que M. Mellon a un fort intérêt dans le mystère ovni et siège au conseil d’administration du Projet UFODATA, qui cherche une réponse scientifique au mystère, sa position sur la théorie d’une dissimulation ovni va décevoir les théoriciens de la conspiration extraterrestre.

Il a dit : « Je doute fortement que le DoD ou tout autre organisme gouvernemental dissimule des informations sur les ovnis. Pendant toutes ces années, je n’ai pas décelé le moindre soupçon d’intérêt du gouvernement ou une quelconque liaison avec les ovnis. Je trouve qu’il est difficile d’imaginer quelque chose d’aussi « explosif » qu’une technologie extraterrestre récupérée qui reste cachée pendant des décennies. »

Mais il a arrêté de dire qu’il n’y avait absolument pas de dissumulation et a même suggéré comment il serait plus facile de garder la technologie extraterrestres à l’abri des regards.

Il a ajouté : « Il est impossible de prouver le contraire, donc tout ce que je peux dire est que je n’ai jamais vu aucune preuve d’intérêt officiel pour les ovnis. Je serais ravi de croire que nous avons une soucoupe écrasée quelque part, mais je n’ai jamais vu quoi que ce soit qui soutient ces réclamations incroyables. Dans mon expérience, sur les rares occasions où des incidents d’ovni impliquant le gouvernement se produisent, ils sont très incommodes, maladroits et embarrassants pour les fonctionnaires du gouvernement affligés qui ne veulent rien de plus que de mettre la question derrière eux le plus rapidement possible. Ainsi, alors que je n’ai aucune raison de croire qu’il existe une technologie extraterrestre récupérée, je vais le dire – si elle était moi, et si je devais essayer de l’enterrer profondément, je la mettrais hors de la surveillance gouvernementale et la placerais dans un compartiment comme une nouvelle entité au sein d’une société de défense existante et je mettrais en place ce que nous appelons un «IRAD» ou « Recherche Indépendante et Activité de Développement ».

Hillary Clinton a gagné du soutien après plusieurs annonces de sa part et de son directeur de campagne John Podesta, disant qu’elle ouvrira des dossiers secrets ovnis et enverra un groupe de chercheurs à la zone 51 si elle gagne les présidentielles.

Chris Mellon

Mais M. Mellon a affirmé qu’il y avait peu de chances pour qu’elle découvre quoi que ce soit.

Il a dit : « Bien que quelques nouveaux documents, auparavant négligés pourraient se présenter – la bureaucratie n’est jamais parfaite, je ne crois pas qu’ils résolvent le problème ovni ou fournissent de nouvelles perspectives importantes. Je ne peux pas penser à un long rapport ovni qui est classé seulement en raison des préoccupations sur les sources et les méthodes. En fait, il a identifié une explication conventionnelle convaincante pour les observations de pilotes dans ce cas particulier. Il y a beaucoup de documents classifiés qui sont liés aux activités dans la zone 51, où la haute sécurité est nécessaire. »

Donc comment le mouvement de révélation ovni réagira-t-il si elle gagne et échoue ensuite ?

« Je pense que les théoriciens de la conspiration seront en colères et sceptiques, alors que le grand public peut conclure que les ovnis ne sont pas un sujet intéressant », a-t-il ajouté.

Il a dit : « À mon avis, appelé le gouvernement à mettre fin à une dissimulation est certainement une impasse, et ne contribue pas à inspirer quiconque au sein du gouvernement à devenir plus ouvert à ce sujet. Le mystère ovni est un problème scientifique. Un vrai scientifique cherche et suit les données, peu importe comment les faits peuvent être politiquement incorrects. Les plus grandes percées scientifiques se produisent lorsque nous vérifions l’information qui remet en question la sagesse conventionnelle. Voilà pourquoi je me suis joint au conseil UFODATA. »

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *