in

Il veut crasher un Boeing dans une tour pour vérifier la véracité du 11 septembre 2001

Nous en avons vu de toutes sortes, et souvent même de très étonnantes campagnes de financement participatives, mais celle-ci est probablement l’une des plus insolites qui aient jamais existé. Très sceptique sur les attentats du 11 septembre 2001, cet américain veut financer l’achat d’un Boeing pour les recréer.

Il y a près de 15 ans, le 11 septembre 2001, le monde entier regardait des images qu’il n’allait jamais oublier, celles des avions qui se sont écrasés sur les tours jumelles du World Trade Center, à New York aux États-Unis. Certains n’ont jamais voulu croire à la version officielle, et nombreux sont les conspirationnistes à tenter de prouver par diverses analyses qu’il s’agissait là d’un grand complot, avançant notamment la thèse que les seuls impacts de deux avions ne suffisent pas à faire s’écrouler de si grandes tours.

Très sceptique sur la version officielle, Paul Salo, un entrepreneur américain expatrié en Thaïlande, a décidé de vérifier une bonne fois pour toutes sa véracité, et a pour projet de recréer ces attentats. Pour cela, il a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo, afin de financer l’achat d’un vieux Boeing 747, qu’il fera se crasher à 800 km/h dans un immeuble désaffecté à la structure similaire à celle d’une des tours du World Trade Center. Pour cela, il a besoin de 1 500 000 dollars, et en trois jours, seuls 400 dollars ont été récoltés.

Bien évidemment, personne ne sera dans l’avion, et celui-ci sera dirigé en pilotage automatique (s’il est financé, ce qui reste peu probable). Mais l’homme est enthousiaste quant à la tenue de son projet, et annonce qu’il a déjà des contacts avec l’armée thaïlandaise pour potentiellement obtenir un avion bientôt hors service et un vieil immeuble.« Je crois que ça va être la vidéo la plus populaire de 2017 » déclare-t-il. « On va utiliser le pilotage automatique et quelqu’un m’a demandé: « Et si l’avion loupe l’immeuble ? » Si on rate l’immeuble, évidemment, ça craint, mais on achètera un autre avion et on recommencera. »


SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *