Une mégastructure extraterrestre découverte par Kepler ?

Le télescope spatial Kepler de la NASA aurait détecté un signal lumineux conséquent pouvant, peut-être, provenir d’une mégastructure extraterrestre…Cette hypothèse n’est en tout cas pas écartée par les astronomes professionnels....

Le télescope spatial Kepler de la NASA aurait détecté un signal lumineux conséquent pouvant, peut-être, provenir d’une mégastructure extraterrestre…Cette hypothèse n’est en tout cas pas écartée par les astronomes professionnels.

Depuis sa mise en orbite, le télescope spatial Kepler a déjà détecté plus de 1000 exoplanètes, en enregistrant de très faibles variations lumineuses lorsque ces dernières passent devant leur étoile. On appelle cela, le phénomène transit qui s’apparente à des mini-éclipses. Comme dans la grande majorité des cas, les planètes sont significativement plus petites que leur étoile, ces transits n’atténuent que faiblement la lumière émise, d’au maximum 1%.

Dans le cas très particulier  de l’étoile KIC 8462852, Kepler a enregistré des atténuations de lumières allant jusqu’à 22% ! Encore plus étrange, les baisses de luminosité sont irrégulières et ne correspondent en rien au passage d’une planète autour d’une étoile. Sur les 150 000 exoplanètes surveillées, KIC 8462852 est la seule  où un tel phénomène a pu être observé !

D’après les astronomes, il ne s’agit pas d’une erreur de mesure, l’étoile n’est ni géante ni trop vieille.  Ils sont également sceptique par rapport à l’hypothèse d’un passage d’un chapelet de comètes.

L’hypothèse extraterrestre est donc sérieuse et clairement évoquée. Jason Wright, astronome à l’université Penn State spécialiste des exoplanètes et de la recherche de civilisation extraterrestres, rédige actuellement une publication sur l’hypothèse d’une mégastructure construite en orbite autour de l’étoile KIC 8462852 par une civilisation aux capacités techniques largement plus développées que les nôtres.

Cette structure gigantesque pourrait s’apparenter à un tapis de panneaux solaires qui ceinturent l’étoile, voire qui l’englobe complètement. La structure permettrait de recueillir le maximum d’énergie émise par l’étoile.

Des observations supplémentaires vont être réalisés afin de détecter des signaux liés à une éventuelle activité technologique.

Toutefois, l’étoile est située à une distance de 1500 années-lumière, ce qui signifie que ce que nous voyons aujourd’hui depuis le système solaire date de 1500 ans…

Vous Aimerez Aussi :
Scroll Up
Advertisment ad adsense adlogger